Release details

2018-02-27 17:40 CET
  • Print
  • Share Share
en fr

VILMORIN & CIE : CHIFFRE D'AFFAIRES ET RÉSULTATS SEMESTRIELS 2017-2018

     retrait du chiffre d'affaires semestriel, conduisant à une baisse du résultat opérationnel
      
     légère AMÉLIORATION Du rÉSULTAT net SEMESTRIEL 2017-2018

     PERSPECTIVES 2017-2018 :
            Inflexion de l'objectif de CROISSANCE d'activité à 4 %*
            maintien de l'objectif de TAUX DE MARGE OPéRATIONNELLE COURANte

* À données comparables

  

En moyenne, le chiffre d'affaires du premier semestre ne représente globalement qu'environ un tiers des ventes annuelles de Vilmorin & Cie. Compte tenu de cette forte saisonnalité, les comptes consolidés du premier semestre affichent traditionnellement des résultats fortement négatifs.

En millions d'euros 2016-2017 2017-2018 Variation

à données courantes
Chiffre d'affaires
            Semences Potagères
            Semences de Grandes Cultures
            Produits de Jardin et Holdings
 

286,9
201,6
14,5
 

248,7
197,9
13,5
 

-13,3 %
-1,8 %
-7,4 %
Chiffre d'affaires du premier semestre 503,0 460,1 -8,5 %
EBITDA 75,5 55,7 -19,8
Résultat opérationnel -18,5 -42,4 -23,9
Résultat mis en équivalence -24,9 -26,6 -1,7
Résultat financier -6,8 -16,7 -9,9
Impôts sur les résultats +10,5 +47,6 +37,1
Résultat net

  dont part du groupe
-39,7

-38,8
-38,1
-37,3
+1,6
+1,5

  

Les comptes semestriels consolidés 2017-2018, clos au 31 décembre 2017, ont été arrêtés par le Conseil d'Administration de Vilmorin & Cie dans sa réunion du 27 février 2018. Les Commissaires aux Comptes ont procédé à un examen limité de cette information financière semestrielle ; leurs conclusions ne comportent aucune réserve ni observation.

Les informations financières consolidées sont établies en conformité avec le référentiel IFRS (International Financial Reporting Standards), tel qu'adopté dans l'Union européenne au 31 décembre 2017.

Les principes et méthodes comptables adoptés dans les comptes consolidés semestriels résumés au 31 décembre 2017 sont identiques à ceux utilisés dans les comptes consolidés annuels établis au 30 juin 2017. Aucun changement de méthode comptable ou d'estimation ayant un impact sur les comptes consolidés de Vilmorin & Cie n'a ainsi été pratiqué par Vilmorin & Cie au cours du semestre.

 

CHIFFRE D'AFFAIRES SEMESTRIEL EN RECUL (-3,5 % à données comparables),

malgré le rebond amorcé en semences potagères 

Le chiffre d'affaires consolidé de Vilmorin & Cie du premier semestre 2017-2018, clos au 31 décembre 2017, s'élève à 460,1 millions d'euros, en retrait de 8,5 % à données courantes et de 3,5 % à données comparables, incluant l'évolution du périmètre d'activité liée au retrait de la distribution de fournitures agricoles au Japon, réalisée par la Business Unit Potagères Vilmorin-Mikado.

Branche Semences Potagères : une reprise de l'activité au cours du 2e trimestre

Le chiffre d'affaires de la branche Semences Potagères s'établit pour le premier semestre à 248,7 millions d'euros, en recul de 13,3 % à données courantes par rapport au premier semestre 2016-2017. Il convient de souligner qu'au cours du deuxième trimestre, le retrait de la distribution de fournitures agricoles, réalisée au Japon par la Business Unit VILMORIN-MIKADO, s'est de nouveau accéléré et s'avère plus rapide qu'anticipé.
À données comparables, la baisse s'établit à 6 %. 

Au cours du deuxième trimestre, l'activité renoue avec la croissance (+2,9 % à données comparables), après un premier trimestre qui avait enregistré un net recul du chiffre d'affaires.

Le redémarrage des ventes de semences concerne les trois Business Units : HM.CLAUSE, Hazera et Vilmorin-Mikado, avec notamment de belles performances en Asie ainsi que dans certains pays du bassin méditerranéen, au premier rang desquels la Turquie. L'activité est toutefois impactée par des niveaux de stocks globalement élevés chez les distributeurs, en particulier sur le continent nord-américain, ainsi que par des problématiques liées à l'importation des semences dans certains pays. 

Au terme de ce premier semestre, la tendance de croissance de l'activité de vente de semences, coeur du métier de Vilmorin & Cie, n'est pas remise en cause, compte tenu en particulier de carnets de commandes très prometteurs pour les prochains mois. Ainsi, hormis l'accélération du retrait de la distribution de fournitures agricoles au Japon, Vilmorin & Cie vise, pour l'exercice 2017-2018, une croissance de chiffre d'affaires des Semences Potagères de 4 % à données comparables par rapport à 2016-2017. 

 

Branche Semences de Grandes Cultures : une activité semestrielle contrastée, dans un contexte de marchés toujours tendus

 

Le chiffre d'affaires de la branche Semences de Grandes Cultures s'élève pour le premier semestre à 197,9 millions d'euros, en retrait de 1,8 % par rapport au premier semestre 2016-2017. Retraitée à données comparables, l'activité est stable.

Au cours du second trimestre, les Semences de Grandes Cultures affichent un chiffre d'affaires en retrait de  5,2 % à données comparables. 

En Europe, la campagne commerciale de semences de colza a enregistré une nouvelle fois cette année une très forte progression, particulièrement en France, au Royaume-Uni ainsi que dans les pays d'Europe centrale et de l'est. Cette excellente performance concrétise des gains de parts de marché et permet à Vilmorin & Cie de renforcer sa position d'acteur européen de premier rang.

Quant à la première partie de la campagne de semences de céréales à paille (blé, orge), elle affiche un recul des ventes, dans un contexte de baisse du marché des semences commerciales, notamment en France.

Dans un environnement de marchés toujours impactés par le faible niveau des cours des productions agricoles, les portefeuilles de commandes en maïs sont correctement orientés, alors que les surfaces cultivées sur cette espèce devraient diminuer. Enfin, les carnets de commandes pour la campagne de semences de tournesol, qui a enregistré des décalages de livraisons sur le troisième trimestre, sont pleinement conformes aux objectifs, en particulier en Europe de l'Est.  

En Amérique du Sud, le chiffre d'affaires est en repli à fin décembre, après un exercice 2016-2017 marqué par une croissance d'activité extrêmement forte sur ce territoire. Les ventes de la première campagne en maïs au Brésil (safra) sont stables par rapport à l'an passé, malgré la baisse importante des surfaces cultivées, alors que la seconde campagne en maïs (safrinha) a enregistré un démarrage plus tardif. Les carnets de commandes de safrinha sont en outre en contraction par rapport à fin décembre 2016, en lien avec la réduction probable des surfaces dédiées à cette culture et la baisse du marché des semences commerciales, dans un contexte de pression sur les politiques tarifaires.

Quant aux ventes de semences de soja, elles affichent une croissance soutenue, reflétant la volonté de Vilmorin & Cie de renforcer ses positions sur cette espèce majeure en Amérique du Sud. 

Sur les autres nouvelles zones de développement (Asie et Afrique), le premier semestre enregistre globalement un niveau d'activité conforme aux attentes. 

Sur ces bases, et compte tenu d'une activité moins dynamique qu'attendu en Amérique du Sud, conséquence d'un environnement de marché peu porteur cette année sur ce territoire, Vilmorin & Cie réajuste son objectif de progression de son chiffre d'affaires Semences de Grandes Cultures pour l'exercice 2017-2018 pour le porter à 4 % à données comparables par rapport à l'exercice précédent, contre plus de 5 % visé précédemment. 

Enfin, sur le marché nord-américain, le début de la campagne commerciale de semences de maïs et de soja est de bonne tenue, dans un contexte de quasi-stabilité attendue des surfaces de maïs. 

 

retrait du résultat opérationnel, directement lié à la contraction de l'activité et LÉGÈRE amÉlioration du RÉSULTAT net SEMESTRIEL 

Après prise en compte des coûts de destruction et de dépréciation des stocks, la marge sur coûts des ventes s'établit à 236,8 millions d'euros et représente 51,5 % du chiffre d'affaires total, en augmentation de 2,6 points par rapport au premier semestre de l'exercice précédent ; elle bénéficie principalement du retrait de la distribution de fournitures agricoles au Japon ainsi que de l'amélioration du mix-produits en Semences Potagères. 

Les charges opérationnelles nettes s'établissent à 279,2 millions d'euros, en croissance de 14,7 millions d'euros par rapport au premier semestre de l'exercice 2016-2017 et intègrent des coûts additionnels en recherche et développement de 3,5 millions d'euros. 

En conséquence, le résultat opérationnel semestriel fait apparaître une perte de 42,4 millions d'euros au 31 décembre 2017, en accroissement de 23,9 millions d'euros par rapport au premier semestre 2016-2017 ; la marge opérationnelle, traditionnellement négative à l'issue du premier semestre, s'établit à -9,2 %, contre -3,7 % au 31 décembre 2016. 

La contribution en résultat des sociétés mises en équivalence, comprenant notamment AgReliant (Amérique du Nord. Grandes Cultures) et Seed Co (Afrique. Grandes Cultures), s'établit à la fin du premier semestre 2017-2018 à -26,6 millions d'euros, contre -24,9 millions d'euros au premier semestre de l'exercice précédent. 

Le résultat financier affiche une charge nette de 16,7 millions d'euros contre 6,8 millions d'euros au 31 décembre 2016. Il enregistre en particulier cette année des pertes de change nettes pour 4,6 millions d'euros contre des gains de change nets de 4,1 millions d'euros l'exercice précédent. 

L'impôt sur les résultats fait ressortir au 31 décembre 2017 un produit d'impôt pour un montant net de 47,6 millions d'euros, en augmentation de 37,1 millions d'euros en comparaison à l'an passé, en raison notamment de la baisse des taux d'imposition en France et aux États-Unis. 

Ainsi, le résultat net semestriel affiche une perte à hauteur de 38,1 millions d'euros, dont une perte - part du groupe de 37,3 millions d'euros, en réduction de 1,6 million d'euros par rapport au premier semestre de l'exercice 2016-2017. 

À fin décembre 2017, la structure bilancielle est naturellement fortement influencée par la saisonnalité du cycle annuel d'activité.

Net de la trésorerie et équivalents de trésorerie (226,3 millions d'euros), l'endettement financier s'élève à 986,2 millions d'euros, dont une part non courante de 891,3 millions d'euros.

Les capitaux propres - part du groupe s'établissent à 1 085,2 millions d'euros et les intérêts minoritaires à 107,9 millions d'euros. 

PERSPECTIVES 2017-2018 : Inflexion de l'objectif de CROISSANCE d'activité ET maintien de l'objectif de TAUX DE MARGE OPéRATIONNELLE COURANTE 

Au regard des résultats du premier semestre, tels que commentés précédemment et sur la base des informations disponibles à ce jour, Vilmorin & Cie vise désormais, pour l'exercice 2017-2018, un chiffre d'affaires consolidé en croissance de 4 % à données comparables par rapport à l'exercice 2016-2017, contre une progression de 5 % visée antérieurement. Celui-ci prend désormais en compte le plein impact du retrait de la distribution de fournitures agricoles au Japon.

En outre, Vilmorin & Cie maintient son objectif de réaliser un taux de marge opérationnelle courante de même niveau qu'en 2016-2017, en intégrant un effort de recherche estimé à environ 255 millions d'euros. 

Vilmorin & Cie vise enfin une contribution des sociétés mises en équivalence - principalement AgReliant (Amérique du Nord. Grandes Cultures), Seed Co (Afrique. Grandes Cultures) et AGT (Australie. Grandes Cultures) au moins équivalente à celle de 2016-2017. 

Sur le second semestre, l'atteinte de ces objectifs restera toutefois pour partie dépendante de l'évolution définitive des surfaces et des prix des productions agricoles, en particulier en Amérique du Sud, dans un contexte de pression sur les politiques tarifaires pour les Semences de Grandes Cultures, ainsi que, pour les Semences Potagères, de la confirmation de la dynamique de l'activité sur la période la plus importante de l'exercice. 

« Vilmorin & Cie devrait pouvoir confirmer, au cours de l'exercice 2017-2018, la solide trajectoire de croissance de ses activités, même si certaines tendances de marchés, notamment la pression persistante sur les prix agricoles, devraient conduire à un rythme de croissance moins soutenu que lors de l'exercice précédent. Forte de la richesse de son portefeuille produits et de son modèle d'organisation au plus près des marchés, Vilmorin & Cie a pleine confiance dans sa capacité à concrétiser un nouvel exercice de qualité, tant en termes d'activité que de niveau de résultat.

Au sein d'un environnement concurrentiel marqué par de grandes opérations de consolidation, Vilmorin & Cie confirme sa stratégie combinant croissance organique et politique d'acquisitions ciblées. Fidèle à sa vision de long terme, Vilmorin & Cie poursuivra le déploiement de cette stratégie de développement et d'innovation, dans une ambition de croissance de ses activités et de ses marges supérieure aux tendances de marchés, tant en Semences Potagères qu'en Semences de Grandes Cultures », a commenté Daniel JACQUEMOND, Directeur Général Délégué de Vilmorin & Cie.

  

Retrouvez la présentation du chiffre d'affaires et des résultats semestriels dès 9h00 sur le site www.vilmorincie.com, en page d'accueil.

  

PROCHAINS RENDEZ-VOUS :

Mercredi 7 mars 2018 : Dépôt à l'AMF de l'actualisation du document de référence 2016-2017 

Lundi 23 avril 2018(1) : Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2017-2018

Lundi 6 août 2018(1) : Chiffre d'affaires annuel 2017-2018

Mercredi 17 octobre 2018(1) : Résultats annuels 2017-2018

(1) Dates fournies à titre indicatif et susceptibles de modifications. Publication post-clôture de Bourse.

POUR TOUTE INFORMATION COMPLÉMENTAIRE  

Vincent SUPIOT

Directeur Financier

vincent.supiot@vilmorincie.com

Valérie MONSÉRAT

Directrice Communication Financière et Relations Investisseurs

valerie.monserat@vilmorincie.com 

Tél. + 33 (0)4 73 63 44 85

Site Internet : www.vilmorincie.com

  

4e semencier mondial, Vilmorin & Cie crée des semences potagères et de grandes cultures à haute valeur ajoutée, contribuant à répondre aux enjeux alimentaires.

Soutenue par son actionnaire de référence Limagrain, groupe coopératif agricole international, la croissance de Vilmorin & Cie s'appuie sur un investissement soutenu en recherche et une stratégie d'internationalisation affirmée, pour renforcer durablement ses positions concurrentielles sur des marchés mondiaux porteurs. 

Guidée par une vision long terme de son développement, Vilmorin & Cie inscrit sa performance dans le respect de trois valeurs fondatrices : le progrès, qui se situe au coeur de ses convictions et de sa mission, la persévérance, inhérente aux métiers d'agriculteur et de semencier, et la coopération, aussi bien au niveau scientifique, industriel que commercial.

 

ANNEXE 1 :

CHIFFRE D'AFFAIRES du PREMIER SEMESTRE 2017-2018 ET ÉVOLUTION PAR TRIMESTRE ET PAR BRANCHE

 

En millions d'euros 2016-2017 2017-2018 Variation

à données courantes
Variation

à données comparables
Premier trimestre 232,0 207,6 -10,5 % -6,5 %*
Semences Potagères 138,2 109,3 -20,9 % -15,4 %*
Semences de Grandes Cultures 85,4 90,4 +5,9 % +7,0 %
Produits de Jardin et Holdings 8,3 7,9 -5,5 % -4,9 %
Deuxième trimestre 271,0 252,5 -6,8 % -1,0 %
Semences Potagères 148,7 139,4 -6,2 % +2,9 %
Semences de Grandes Cultures 116,2 107,5 -7,4 % -5,2 %
Produits de Jardin et Holdings 6,2 5,6 -10,0 % -9,6 %
Premier semestre 503,0 460,1 -8,5 % -3,5 %
Semences Potagères 286,9 248,7 -13,3 % -6,0 %
Semences de Grandes Cultures 201,6 197,9 -1,8 % 0,0 %
Produits de Jardin et Holdings 14,5 13,5 -7,4 % -6,9 %

  

* Note : Les variations à données comparables communiquées le 6 novembre 2017 et concernant le premier trimestre 2017-2018, n'intégraient pas l'impact du retrait de la distribution de fournitures agricoles au Japon.

 

ANNEXE 2 :

Compte de résultat consolidé au 31 décembre 2017

  

En millions d'euros 31.12.17 31.12.16
  • Revenus des activités ordinaires
460,1 503,0
Coût des ventes - 223,3 - 257,0
Frais marketing et commerciaux - 92,6 - 91,8
Frais de recherche et développement - 97,1 - 93,6
Frais généraux et administratifs - 92,8 - 83,2
Autres produits et charges opérationnels 3,3 4,1
  • Résultat opérationnel
- 42,4 - 18,5
Quote-part dans les résultats des entreprises
 mises en équivalence
- 26,6 - 24,9
Coût du financement - 11,4 - 10,7
Autres produits et charges financiers - 5,3 3,9
Impôts sur les résultats 47,6 10,5
  • Résultat des activités poursuivies
- 38,1 - 39,7
  • Résultat des activités abandonnées
- -
  • Résultat de la période
- 38,1 - 39,7
> Dont attribuable aux propriétaires de la société - 37,3 - 38,8
> Dont attribuable aux  participations ne donnant pas le contrôle - 0,8 - 0,9
     
Résultat des activités poursuivies par action

- attribuable aux propriétaires de la société
- 1,79 - 1,86
Résultat des activités abandonnées par action

- attribuable aux propriétaires de la société
- -
Résultat de la période par action

- attribuable aux propriétaires de la société
- 1,79 - 1,86
     
Résultat dilué des activités poursuivies par action

- attribuable aux propriétaires de la société
- 1,75 - 1,74
Résultat dilué des activités abandonnées par action

- attribuable aux propriétaires de la société
- -
Résultat dilué de la période par action

- attribuable aux propriétaires de la société
- 1,75 - 1,74

 

ANNEXE 3 :

État du résultat global 

En millions d'euros 31.12.17 31.12.16
Résultat de la période - 38,1 - 39,7
Variation des écarts de conversion - 42,3 19,6
Variation de juste valeur des actifs disponibles à la vente - -
Variation de juste valeur des instruments financiers 0,7 0,1
Changement de méthode - -
Effet d'impôt - 0,2 -
Éléments recyclables en résultat - 41,8 19,7
Pertes et gains actuariels 2,5 1,5
Effet impôt - 3,8 - 1,4
Éléments non recyclables en résultat - 1,3 0,1
Autres éléments du résultat global de la période net d'impôt - 43,1 19,8
Résultat global de la période - 81,2 - 19,9
> Dont attribuables aux propriétaires de la société - 79,1 - 16,8
> Dont attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle - 2,1 - 3,1

ANNEXE 4 :

État de la situation financière

Actif

En millions d'euros 31.12.17 30.06.17
Goodwill 369,8 377,9
Autres immobilisations incorporelles 681,9 688,3
Immobilisations corporelles 281,2 292,4
Actifs financiers 16,2 15,5
Participations mises en équivalence 281,4 312,9
Impôts différés 51,4 54,1
  • Total des actifs non courants
1 681,9 1 741,1
Stocks 645,5 447,9
Clients et autres débiteurs 464,4 501,7
Trésorerie et équivalents de trésorerie 226,3 256,3
  • Total des actifs courants
1 336,2 1 205,9
Total de l'actif 3 018,1 2 947,0

  

Passif

En millions d'euros 31.12.17 30.06.17
Capital social 317,7 317,7
Réserves et résultats 767,5 879,0
  •  Capitaux propres attribuables aux
    propriétaires de la société
1 085,2 1 196,7
  •  Capitaux propres attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle
107,9 111,8
  • Capitaux propres de l'ensemble consolidé
1 193,1 1 308,5
Provisions pour avantages au personnel 60,2 64,2
Dettes financières non courantes 891,3 749,2
Impôts différés 98,1 130,4
  • Total des passifs non courants
1 049,6 943,8
Autres provisions 15,5 16,1
Fournisseurs et autres créditeurs 406,5 424,6
Produits différés 32,2 33,0
Dettes financières courantes 321,2 221,0
  • Total des passifs courants
775,4 694,7
Total du passif 3 018,1 2 947,0

 

ANNEXE 5 :

Variation des capitaux propres consolidés

  

En millions d'euros Attribuables aux propriétaires de la société Participa- tions ne donnant pas le contrôle Total
Capital Primes Résultat et autres réserves Réserves de conversion Total
01.07.16 317,7 332,6 482,3 19,0 1 151,6 112,4 1 264,0
Autres éléments du résultat global net d'impôt - - 8,8 - 24,5 - 15,7 - 3,0 - 18,7
Résultat net - - 86,9 - 86,9 3,2 90,1
Résultat global de l'exercice - - 95,7 - 24,5 71,2 0,2 71,4
Variation des titres auto-détenus - - - - - - -
Dividendes versés - - - 22,9 - - 22,9 - 2,0 - 24,9
Variations de périmètre - - - 3,6 - - 3,6 2,4 - 1,2
Effet des engagements d'achat de titres - - 1,1 - 1,1 - 1,2 - 0,1
Variation de capital de la société mère - - - - - - -
Variation de capital des filiales - - - 0,6 - - 0,6 - - 0,6
Obligations remboursables en
actions
- - - - - - -
Reclassements - - 0,2 - 0,2 - - -
Autres - - - 0,1 - - 0,1 - - 0,1
30.06.17 317,7 332,6 552,1 - 5,7 1 196,7 111,8 1 308,5
Autres éléments du résultat global net d'impôt - - - 0,8 - 41,0 - 41,8 - 1,3 - 43,1
Résultat net - - - 37,3 - - 37,3 - 0,8 - 38,1
Résultat global de la période - - - 38,1 - 41,0 - 79,1 - 2,1 - 81,2
Variation des titres auto-détenus - - 0,4 - 0,4 - 0,4
Dividendes versés - - - 33,3 - - 33,3 - 1,9 - 35,2
Variation de périmètre - - - - - - -
Effet des engagements d'achat de titres - - - - - - -
Variation de capital de la société mère - - - - - - -
Variation de capital des filiales - - - 0,2 - - 0,2 0,1 - 0,1
Variation des parts d'intérêts - - 0,7 - 0,7 - 0,7
Obligations remboursables en
actions
- - - - - - -
Reclassements - - - - - - -
Autres - - 0,2 0,2 - - - -
31.12.17 317,7 332,4 481,8 - 46,7 1 085,2 107,9 1 193,1

ANNEXE 6 :

GLOSSAIRE

Données comparables

Les données comparables sont les données reconstituées à périmètre et taux de change constants.

  • Les données financières de 2016-2017 se voient donc appliquer le taux moyen de l'exercice 2017-2018, ainsi que d'éventuelles évolutions de périmètre, pour être comparables avec les données de l'exercice 2017-2018.
  • La seule évolution du périmètre de consolidation provient de la prise de participation dans Prime Seed Co (Zimbabwe. Potagères) à hauteur de 49 % du capital, en avril 2017.
  • L'évolution du périmètre d'activité provient du retrait de la distribution de fournitures agricoles réalisée par la Business Unit VILMORIN-MIKADO (Potagères) au Japon.

  

Données courantes

Les données courantes sont les données aux taux de change historiques de la période et ne tenant pas compte d'effet périmètre.

  

EBITDA

L'EBITDA est défini comme le résultat opérationnel auquel s'ajoutent les dotations aux amortissements et pertes de valeur.

  

Effort de recherche

L'effort de recherche correspond à la dépense de recherche brute avant immobilisation des frais de recherche et crédit d'impôt recherche.

  

Marge opérationnelle courante

La marge opérationnelle courante est définie comme la marge opérationnelle comptable, retraitée des impairments et des coûts de restructuration.

HUG#2171537